IPMC / La Promenade niçoise du variant anglais

  • Recherche
Publié le 8 septembre 2021 Mis à jour le 8 septembre 2021
Date(s)

le 30 août 2021

L'équipe de Pascal Barbry, directeur de recherche CNRS à l'IPMC, vient de publier un article sur la dissémination du variant « anglais » (alpha) du SARS-CoV-2 à l’intérieur de la ville de Nice au début de l’année 2021.

Le génome du virus SARS-CoV-2 contient environ 30000 ribonucléotides. Les progrès des méthodes de séquençage ont permis aux scientifiques de traquer les différents variants du virus du SARS-CoV-2  dans les eaux usées de la ville de Nice afin de quantifier le niveau du virus et déterminer la nature d’éventuels variants.

Le virus étant détecté dans les selles des personnes infectées, les scientifiques, dont Pascal Barbry, directeur de recherche à l'IPMC (CNRS-Université Côte d'Azur), ont voulu voir dans quelle mesure des quantifications effectuées dans des eaux usées de différents quartiers d’une ville pouvait refléter ce qui se passait en surface. Ainsi, tester ce qui se passe dans les réseaux d’assainissement pourrait donner une image plus complète de ce qui se passe dans toute la population, en criblant aussi bien les personnes symptomatiques que les asymptomatiques.

Lire l'actualité INSB



CNRS Hebdo Côte d'Azur